Promenade de Jane

(Parcours)

LE QUARTIER INDUSTRIEL

image 4.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DÉPART > CENTRE MULTI-LOISIRS SHERBROOKE

1.  MAISON ANDREW SANGSTER Construite en 1906 par Andrew Sangster sur la terre agricole qu’il a achetée et qu’il va lotir. Vendue en 1940 à la paroisse Sainte-Jeanne-d’Arc, qui en fera son presbytère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Andrew Sangster est né en 1868 à Sherbrooke de parents nouvellement immigrés d'Écosse. Il commence à travailler à la Paton à 14 ans et devient ensuite machiniste à la Jenckes Machine Company. Il connaît une carrière remarquable, notamment à tire de surintendant de la Canadian Rand Drill Co. Il est l'un des membres fondateurs du Club Rotary de Sherbrooke et en est le président en 1928-1929. Les documents et témoignages recueillis nous montrent un homme très impliqué dans sa communauté et aux intérêts variés; économie, ingénierie, poésie, histoire, immobilier, etc. Maud Sangster Giff est née en 1879 à Sherbrooke de parents d'origines britannique et américaine. Elle procède à la vente du terrain en 1940 ou sera construite l'église Sainte-Jeanne-d'Arc et de la maison Sangster qui deviendra le presbytère de la paroisse. Elle pose une condition particulière : que le parc devant l'école Racine porte le nom de son défunt mari. Les témoignages recueillis auprès de ses petits enfants nous montrent une femme de petite taille et assez silencieuse, mais une femme de tête et au grand coeur, très instruite, sportive,  grande voyageuse, très appréciée dans sa communauté.

 

 

2. ÉGLISE SAINTE-JEANNE-D'ARC. Construite en 1940 dans le style Dom Bellot pour remplacer la première église de la paroisse, située sur la rue Denault.

3.  ALFRED ET CLÉMENCE DESROCHERS. Habitent au 1039, de la rue du Pacifique à partir de 1940 et pendant plus de dix ans. Alfred Desrochers est un grand poète canadien-français. Sa fille Clémence, humoriste, poète et comédienne, y vivra une grande partie de son enfance

4.  CANADIAN SILK PRODUCTS LIMITED.  Usine de lingerie féminine en soie. Accueillera plus tard d’autres usines de textile : l’Orient Hosiery et la Jack Spratt. Convertie en 2013 en logements sociaux.

 

5.  CANADIAN CONNECTICUT COTTON MILLS (CCCM).  Usine de coton ouverte en 1914. Devient la Dominion Textile en 1928. Est le plus grand employeur de la ville en 1937 avec 1 200 employés. A été le théâtre de plusieurs grèves importantes.

6 / 7 / 8.  CITÉ MODÈLE.  Ensemble de maisons unifamiliales et jumelées construites en 1920 par la Sherbrooke Housing Company, avec l’appui de la CCCM. Cité ouvrière se voulant un exemple de modernité avec constructions de qualité et jardinets individuels. Il y a sept modèles de maisons différentes qui se répètent. Y habitaient des ouvriers, ouvriers spécialisés et contremaîtres de la CCCM, mais aussi des autres usines du secteur.

9.  ÉCOLE RACINE. Érigée en 1923. Les Frères du Sacré- Coeur y enseignent et y habitent jusqu’en 1965. Deviendra un centre culturel qui hébergera notamment l’Orchestre symphonique de Sherbrooke. Aujourd’hui, propriété de la Coopérative d’habitation des Cantons de l’Est.

10.  UNITÉ SANITAIRE. Autrefois le site (dès 1877) de l’hôpital civique, surnommée « Maison des Picotés » qui accueille, à distance de la ville, les victimes de maladies contagieuses.

11.  JEAN-PIERRE KESTEMAN. Professeur de l’Université de Sherbrooke et un grand spécialiste de l’histoire de Sherbrooke et des Cantons-de-l’Est. A habité au 1109, de la rue de Cambrai.

12. ÉGLISE ANGLICANE ST.PAUL.Construite en 1916, de style néogothique. Aujourd’hui transformée en centre de yoga.

 

13.  MAISON ANCIENNES RUES FAIRMOUNT ET CHAMPLAIN.  Les rues Fairmount (1910) et Champlain (1915) sont parmi les plus anciennes du quartier. Plusieurs anciennes résidences, dont la demeure du curé-fondateur de la paroisse, O.Z. Letendre (1071, rue Champlain).Les rues Fairmount (1910) et Champlain (1915) sont parmi les plus anciennes du quartier. Plusieurs anciennes résidences, dont la demeure du curé-fondateur de la paroisse, O.Z. Letendre (1071, rue Champlain).

14.  ÉCOLE LAWRENCE.  École protestante anglophone ouverte en 1911, sur le site de l’actuelle Caisse Desjardins. La première Caisse populaire, fondée en 1941, était située en face de la maison Sangster, au coin des rues Galt et du Pacifique.

15.  CENTRE MULTI-LOISIERS SHERVROOKE.   

Autrefois le 15 Centre de Loisirs Sainte-Jeanne d’Arc, fondé en 1963, l’organisme offre des activités pour tous les âges. On y joue aux quilles depuis l’inauguration du centre. Héberge l’organisme Commun’Action depuis 2016.

La vie d'factrie

 

parole: Clémence Desrochers

Ancienne résidente du 1039 rue du Pacifique

musique: Jacques Poirier

J’suis venue au monde

seule comme tout l’monde
C’est seule que j’continue ma vie
À Dieu le Père j’pourrai répondre

C’est jamais moi qui a fait le bruit

Pour imaginer mon allure

Pensez à novembre sous la pluie
Et pour l’ensemble de ma tournure

Au plus long des longs ormes gris

Comme on dit dans la fleur de l’âge

J’suis entrée à factrie d’coton
Vu qu’les machines font trop d’tapage

J’suis pas causeuse de profession
La seule chose qu’j’peux vous apprendre

C’est d’enfiler le bas d’coton
Sur un séchoir en forme de jambe
En partant d’la cuisse au talon

Si je pouvais mettre boute à boute
Le chemin d’la factrie à maison
Je serais rendue y’a pas d’doute

Faiseuse de bébelles au Japon

Pourtant à cause de mes heures

J’peux pas vous décrire mon parcours

J’vois rarement les choses en couleurs

Vu qu’y fait noir aller-retour

Quand la sirène crie délivrance

C’est l’cas d’le dire j’suis au coton

Mais c’est comme dans ma p’tite enfance

La cloche pour la récréation
Y’a plus qu’une chose que je désire

C’est d’rentrer vite à la maison

Maintenant j’ai plus rien à vous dire

J’suis pas un sujet à chanson

image 5.png